FREDERICTON – Le Front Commun pour la Justice Sociale du Nouveau-Brunswick encourage le gouvernement Higgs à repenser ses priorités pour le prochain exercice financier.  Le Premier ministre Higgs a prononcé le discours sur l’état de la province mercredi 10 février, soulignant les priorités du gouvernement pour le budget provincial qui doit être finalisé et présenté en mars. Les consultations prébudgétaires et les commentaires du premier ministre Higgs étant axés sur l’attraction des investissements du secteur privé et le maintien de la cote de crédit de la province, le Front commun estime que l’élimination de la pauvreté et les services sociaux devraient être prioritaires.

Les recommandations budgétaires du Front commun, présentées aujourd’hui, indiquent que le gouvernement devrait investir davantage pour soutenir et déstigmatiser les personnes vivant dans la pauvreté, augmenter le salaire minimum provincial à 15 dollars de l’heure et investir de manière significative dans la construction et l’entretien des logements sociaux. Le Front commun affirme également que le budget devrait être équilibré en taxant les individus les plus riches et les plus grandes entreprises, dont beaucoup ont fait des milliards de dollars durant la pandémie COVID-19.

Citations

« Le discours du premier ministre et ses priorités budgétaires ressemblent davantage à un discours d’affaires qu’à des engagements envers les Néo-Brunswickois. La pauvreté s’est aggravée pendant cette pandémie en raison du chômage et de la perte de revenus. Dans le même temps, les personnes les plus riches de notre pays ont gagné des milliards de dollars. Le gouvernement a une occasion historique de taxer ces profiteurs de la pandémie et d’investir dans le type de politiques qui commenceront immédiatement à éliminer la pauvreté et qui bénéficieront à des milliers de personnes dans notre province. »

–Abram Lutes, coordinateur provincial du Front Commun

« Dans son discours, M. Higgs a remercié les travailleurs essentiels mais n’a rien proposé de concret. Comme nous l’avons souligné dans notre proposition de budget, les travailleurs des épiceries, des stations-service et autres travailleurs essentiels touchent le salaire minimum, qui est bien inférieur au seuil de pauvreté. La meilleure façon de soutenir ces travailleurs essentiels est de veiller à ce qu’ils puissent se permettre de vivre dans la dignité. »

–Gabrielle Ross-Marquette, coprésidente syndicale du Front Commun

« Il existe encore des stigmates et des préjugés à l’encontre des personnes vivant dans la pauvreté, même si la pauvreté s’aggrave pendant cette pandémie. Il y a beaucoup de politiques qui empêchent les gens de sortir de la pauvreté et de participer pleinement à la société que le gouvernement pourrait corriger dans ce budget. »

–Johanne Petitpas, coprésidente communautaire du Front Commun

Les faits

  • Le Nouveau-Brunswick a tenu des consultations pré-budgétaires à partir de janvier qui ont posé des questions telles que « Comment stimuler les investissements du secteur privé afin qu’ils soutiennent une économie plus forte et plus résistante? » Aucune question n’a abordé le problème de la pauvreté au Nouveau-Brunswick.
  • Le premier ministre Blaine Higgs a prononcé le discours sur l’état de la province le 10 février 2021 lors d’un événement parrainé par la Chambre de commerce de Fredericton et Siemens AG.
  • Le Nouveau-Brunswick a le revenu médian des ménages le plus bas au Canada, selon Statistique Canada.
  • Selon la mesure du panier de consommation, 74 000 personnes au Nouveau-Brunswick vivaient dans la pauvreté en 2018.
  • Le chômage et la perte de revenus ont explosé en raison de la récession et de la pandémie COVID-19, bien que des programmes fédéraux comme le CERB aient amorti une partie de l’impact.
  • Le salaire minimum au Nouveau-Brunswick est de 11,70 $/heure, bien en deçà des estimations pour 2020 pour un salaire pour vive d’environ 20 $/heure (lien en anglais).
  • Selon le CCPA (lien en anglais), les milliardaires canadiens ont augmenté leur richesse collective de 37 milliards de dollars l’année dernière.

Informations Connexes

Contact Médias

Abram Lutes

Coordinateur Provincial, Front Commun du N-B

fcjsnb@nbnet.nb.ca

506-855-897