Les travailleurs et les travailleuses, en particulier dans le secteur saisonnier, se sont mobilisés en 1992, 1994 et 1996 contre les coupures au programme d’assurance-chômage. Des nouveaux comités de lutte étaient mis en place à chaque fois.

À la suite de la campagne de 1996-1997, les militants ont décidés qu’il était temps de mettre sur pied une organisation permanente. Le Congrès du travail du Canada et la Fédération des travailleuses et travailleurs du Nouveau-Brunswick ont réuni  le 11 mars 1997 à Fredericton, 75 personnes provenant du milieu syndical et communautaire et fondé le Front commun pour la justice sociale du Nouveau-Brunswick.

Pour plus d’information