Photo: Communication Jeunesse

Au nom de tous les membres du Front commun pour la justice sociale ainsi que des nombreux travailleurs et citoyens qui ont été positivement touchés par son inlassable militantisme, nous voulons souhaiter un sincère au revoir à Jean-Claude Basque. Basque a milité pour les droits des Néo-Brunswickois pendant plus de vingt ans. En tant que membre fondateur du Front commun et coordinateur provincial du Front depuis de nombreuses années, nous voulons remercier Basque pour son travail et lui souhaiter une agréable retraite.

Basque est originaire de Tracadie, au Nouveau-Brunswick, et réside depuis longtemps à Moncton. Il a été actif en tant que défenseur des droits des travailleurs et des droits sociaux en luttant et organisant avec  les travailleurs saisonniers dans le nord du Nouveau-Brunswick. La lutte contre les réductions de l’assurance-emploi était une partie importante de la lutte pour les droits des travailleurs saisonniers et Basque  écrit un livre à paraître sur la lutte pour l’assurance-emploi.

Basque a également été l’un des pionniers du Front commun. Conscient de la nécessité d’une organisation qui pourrait être la voix de certains des citoyens les plus marginalisés et les plus démunis du Nouveau-Brunswick, Basque a été l’un des moteurs de la formation du Front commun pour la justice sociale en 1997, réunissant des syndicalistes, des membres de la communauté et des militants de la justice sociale. Le dévouement de Basque a permis au Front commun de persister et de se développer pendant plus de vingt ans

Basque a compris l’importance de combiner l’activisme et la mobilisation avec la recherche et les faits. Il a commandé et rédigé de nombreux rapports et mémoires au fil des ans. Nombre de ces documents ont été utilisés dans le cadre de campagnes et pour faire pression sur les différents niveaux de gouvernement et sont toujours disponibles sur le site web du Front commun. Le travail acharné de M. Basque a fait du Front commun un groupe de pression très crédible grâce à cette approche basée sur les faits, qui a attiré l’attention et le respect des médias et des décideurs politiques.

Basque a également mis l’accent sur une approche créative et originale d’actions et de  mobilisation. D’une exposition d’art à l’hôtel de ville de Moncton aux campagnes de vote en 2014 ciblant les personnes vivant dans la pauvreté, Basque a compris que divers événements, stratégies et actions devaient être mis en place pour que le Front commun puisse atteindre le public diversifié du Nouveau-Brunswick.

Basque a également trouvé le temps de s’adonner aux arts créatifs, en écrivant trois romans dans sa série BecFuté Enquête. Il a également publié deux livres pour enfants, la Griffette sauve la forêt (bilingue) et Le secret de la toison dorée en français.

En 2021, ce sera la première année du Front commun sans le leadership de Jean-Claude Basque. Nous voulons lui souhaiter une très heureuse retraite et célébrer sa contribution à notre organisation et à notre province en poursuivant le dur combat pour plus de justice et de solidarité dans la société. La pandémie de la COVID-19 et les crises économiques et sociales qui suivent n’ont fait que confirmer la nécessité de promouvoir la solidarité, l’inclusion et les politiques qui œuvrent à l’élimination de la pauvreté et à la dignité et la justice pour tous.